VIDEO. Le préfet de Corse menacé de mort dans une lettre

Edouard Da Costa France 3 et des images de France 3 Corse

La missive anonyme menaçant de "régler (son) compte" au préfet PatrickStrzoda est parvenu à l'intéressé le 17 janvier, à Ajaccio. La lettre enjoint le représentant de l'Etat dans l'île de surseoir à la destruction de cinq paillotes de plage illégalement construites au sud d'Ajaccio.

Une lettre de menace de mort au préfet de Corse lui enjoignant de ne pas faire démolir des établissements de plage construits illégalement sur le domaine public maritime, ravive la guerre des paillotes sur l'île. La lettre anonyme menaçant le préfet Patrick Strzoda de lui "régler [son] compte" est arrivée le 17 janvier à Ajaccio. Elle enjoint le représentant de l'Etat dans l'île de surseoir à faire appliquer des décisions de la justice administrative envers cinq établissements de plage illégalement édifiés au sud d'Ajaccio.

La lettre fait allusion à deux prédécesseurs de Patrick Strzoda, le préfet Bernard Bonnet, limogé et condamné après avoir fait incendier clandestinement, en 1999, une paillote proche d'Ajaccio, et son prédécesseur Claude Erignac, assassiné le 6 février 1998 par un commando nationaliste. Le parquet a ordonné l'ouverture d'une enquête confiée à la police judiciaire.

Vous êtes à nouveau en ligne