VIDEO. Aline, 27 ans, va bénéficier des Restos du Cœur pour la première fois

Francetv info avec AFP / Laetitia Legendre et Vincent Barral - France 2

Une fois les factures payées, il ne reste que 300 euros à cette mère de famille célibataire pour finir le mois.

SOCIETE - La campagne des Restos du Cœur doit débuter lundi 26 novembre. Aline, 27 ans, célibataire et mère de famille, va s'y rendre pour la première fois. Elle ne travaille que quelques heures à temps partiel et une fois les factures payées, il ne lui reste que 300 euros pour le mois. "C'est un peu difficile. On avait une vie assez aisée quand on était en couple", raconte-t-elle. Selon les chiffres, les mères seules avec enfants représentent 40% des personnes accueillies, devant les personnes âgées et les jeunes.

Jusqu'à la fin mars, les 2 040 centres d'accueil des Restos vont ouvrir leurs portes (quotidiennement ou au moins deux fois par semaine) pour offrir de l'aide alimentaire sous forme de paniers-repas aux plus démunis. Le reste de l'année, pendant "l'intercampagne", les deux-tiers des centres restent ouverts, mais se concentrent sur les publics les plus fragiles (personnes âgées, revenus les plus faibles, bébés, etc.).

Pour la campagne précédente, 115 millions de repas avaient été distribués à 870 000 personnes. "La tendance qu'on constate depuis plusieurs années s'est confirmée encore en novembre avec les inscriptions: il y a toujours plus de familles, toujours plus de personnes à aider, et ces personnes sont dans des situations de plus en plus inextricables", explique Olivier Berthe, président de l'association fondée par Coluche en 1985. Pour lui, "c'est pratiquement une certitude" : le seuil des 870.000 personnes sera dépassé. "L'année dernière, c'était la cinquième augmentation consécutive, soit plus de 30% de hausse sur cinq ans".

Vous êtes à nouveau en ligne