VIDEO. A mi-mandat, Hollande s'explique devant les Français sur TF1

France 3

S'il a reconnu des erreurs, notamment sur le chômage, le président a martelé jeudi 6 novembre sa volonté de réformer le pays

Un exercice délicat. Au plus bas dans les sondages, François Hollande a tenté de rassurer les Français, et fait quelques annonces. Après la stabilité fiscale promise pour 2014, il a garanti la fin de la hausse des impôts pour la fin de l'année 2015. "À partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôts supplémentaires pour qui que ce soit", a indiqué le chef de l'État.
 
François Hollande a aussi annoncé un contrat aidé pour ceux à qui il manque quelques trimestres et la création d'une allocation pour faire la jonction entre la fin du chômage et la retraite.
 
"Je ne suis pas là pour être absolument candidat"
 
S'il reconnaît une erreur en annonçant une inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année 2013, il indique même à demi-mot qu'il ne se représentera pas en 2017 si le nombre de demandeurs d'emploi ne baisse pas d'ici là. "Je ne suis pas là pour être absolument candidat", a-t-il notamment affirmé.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne