VIDEO. 14-juillet : les temps forts du défilé

Ce défilé militaire sur les Champs-Elysée s'est déroulé sous un soleil radieux et a mis à l'honneur les troupes africaines à l'honneur.

Sous un soleil radieux, le défilé du 14 juillet, qui a mis côte à côte troupes françaises et mailiennes, a pris fin dimanche peu après 12 heures sur l'avenue des Champs Elysées. Ce grand rendez-vous républicain, s'est terminé par une démonstration de saut de précision en parachute et par la commémoration des 70 ans de la Médaille de la Résistance. Bernard Lebrun revient en image sur les temps forts de cette édition 2013 du défilé. 

Le défilé avait débuté par la revue des troupes par M. Hollande, debout dans un véhicule de commandement, de l'Arc de Triomphe à la place de la Concorde où il a pris place dans la tribune officielle aux côtés du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, du président malien par intérim, Dioncounda Traoré, ainsi que du président croate, Ivo Josipovic. Le chef de l'Etat a remercié le gouverneur militaire de Paris, le général Hervé Charpentier, pour ce défilé, saluant "l'esprit de concorde et de rassemblement" au sein des armées qui "ont donné de la fierté aux Français".

Au chapitre des fausses notes, des opposants au mariage homosexuel ont sifflé et hué le président de la République lors de sa descente des Champs Elysées qui donnait le coup d'envoi du défilé, peu après 10 heures. Le député UMP Pierre Lellouche a interprété ces huées sur son compte twitter comme "un juste retour des choses" au "fossoyeur de l'armée française". Le compagnon de la ministre du Logement Cécile Duflot, Xavier Cantat, a, quant à lui, fait part sur son compte twitter de son hostilité au défilé en ces termes: "Fier que la chaise à mon nom reste vide au défilé de bottes des Champs Elysées #14Juillet".

Vous êtes à nouveau en ligne