Valls annonce un nouvel outil pour mesurer la délinquance

Manuel Valls lors de son discours sur la sécurité, le 19 septembre 2012 à Paris.
Manuel Valls lors de son discours sur la sécurité, le 19 septembre 2012 à Paris. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Le ministre de l'Intérieur veut "mettre fin à la politique du chiffre" et prévoit de s'appuyer sur un tableau d'indicateurs rénovés. 

FRANCE - "J'entends mettre un terme aux pratiques statistiques ayant dérivé vers une¨politique du chiffre." Dans son discours cadre sur la sécurité prononcé à l'Ecole militaire mercredi 19 septembre, Manuel Valls a martelé sa volonté de rompre avec cette pratique très décriée qu'il attribue à Nicolas Sarkozy.

"Dans une course effrénée au chiffre officiel, les dix dernières années vous ont imposé des statistiques prescrites à l'avance, tout en repoussant sans cesse la modernisation de l'appareil statistique ou l'arrivée de la pré-plainte en ligne, c'est tellement plus commode !" s'est exclamé le ministre devant les directeurs départementaux de police et les commandants de groupements de gendarmerie.

Des indicateurs plus précis

Principale annonce, la mise en place prochaine d'un nouvel outil statistique de mesure de la délinquance, qui s'appuiera sur un tableau d'indicateurs rénovés. Ils seront plus précis et prendront en compte, par exemple, "les conflits dans la sphère familiale qui n'étaient pas isolés d'autres actes de violence".

L'avant-projet de tableau d'indicateurs rénovés "ne sera adopté qu'après une large concertation, et si nécessaire amendement", a expliqué le ministre, qui a précisé que "l'ONDRP [Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales], l'Insee, les commissions des Lois de l'Assemblée nationale et du Sénat, les inspections générales et un panel de chercheurs seront sollicités". Objectif : le mettre en place au 1er janvier 2013.

Vous êtes à nouveau en ligne