Une loi pour signaler les photos retouchées ?

La députée UMP Valérie Boyer à l\'Assemblée nationale (23 septembre 2009)
La députée UMP Valérie Boyer à l'Assemblée nationale (23 septembre 2009) (© AFP / Jacques Demarthon)

Une proposition de loi vise à signaler les photos publicitaires où l'apparence physique a été retouchée

Une proposition de loi vise à signaler les photos publicitaires où l'apparence physique a été retouchéeUne proposition de loi vise à signaler les photos publicitaires où l'apparence physique a été retouchée

La députée UMP Valérie Boyer a déposé à l'Assemblée nationale ce projet, présenté par une cinquantaine de députés pour combattre notamment l'incitation à l'anorexie.

L'objectif poursuivi "est bien un objectif de santé publique", souligne la députée des Bouches-du-Rhône, selon laquelle le texte peut être inséré dans le code de la santé publique.

L'article unique de la proposition de loi indique : "Les photographies publicitaires de personnes dont l'apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d'image doivent être accompagnées de la mention : 'photographie retouchée afin de modifier l'apparence corporelle d'une personne".

Le texte prévoit une amende de 37.500 euros en cas de non-respect de cette disposition.

"Ces images peuvent conduire des personnes à croire à des réalités qui, très souvent, n'existent pas", explique Valérie Boyer dans l'exposé des motifs de sa proposition.

Elle estime que la mesure ne devrait pas se limiter aux photos à usage commercial et à la presse écrite mais s'étendre aux emballages, aux affiches de campagnes politiques ou aux photos d'art.

Vous êtes à nouveau en ligne