Une information judiciaire pour "tentatives d'homicides" a été ouverte vendredi après la triple agression de Montpellier

Des policiers qui patrouillent dans une cage d\'escalier.
Des policiers qui patrouillent dans une cage d'escalier. (AFP / Jean-Philippe Ksiazek)

Trois jeunes ont été blessés au couteau dont l'un gravement, dans la nuit de mercredi à jeudi dans le centre historique de la ville.Le pronostic vital de l'un des jeunes, un garçon de 20 ans touché au niveau du coeur et mis en coma artificiel, était toujours engagé vendredi soir.

Trois jeunes ont été blessés au couteau dont l'un gravement, dans la nuit de mercredi à jeudi dans le centre historique de la ville.

Le pronostic vital de l'un des jeunes, un garçon de 20 ans touché au niveau du coeur et mis en coma artificiel, était toujours engagé vendredi soir.

L'agresseur présumé, en garde à vue, était en cours de présentation au parquet vendredi soir.

Il s'agit d'un homme âgé de 25 ans environ, connu des services de police pour des faits commis en région parisienne. Cet homme était à Montpellier "depuis un mois ou deux", a indiqué le procureur de la République de Montpellier Brice Robin.

La chronologie des faits
Les faits, dont le déroulement a été affiné, se sont déroulés dans la nuit de mercredi à jeudi.

La première agression a eu lieu jeudi, peu après 2h, l'agresseur présumé volant un sac à main à une jeune fille sous la menace de son couteau.

L'homme, alcoolisé lors de son interpellation, s'en est pris environ une heure après la première agression à un groupe de jeunes gens, sur une place. "La personne a demandé une cigarette et s'est énervée", avait raconté jeudi un témoin.

Il a blessé un homme de 26 ans, le touchant au flanc avec son arme. Un des membres du groupe, âgé de 20 ans, a voulu s'interposer mais a reçu un coup de couteau au niveau du coeur. Son pronostic vital restait engagé vendredi soir.

Une dizaine de minutes plus tard, c'est une jeune fille, une étudiante montpelliéraine de 20 ans, qui a été blessée de deux coups de couteau et s'est fait dérober son portable, alors qu'elle quittait un bar-discothèque en compagnie de deux amis.