Un sexagénaire adepte du tourisme sexuel a été condamné vendredi à Paris à quinze ans de réclusion

Palais de justice de Paris
Palais de justice de Paris (AFP - François Guillot)

Jean-Claude Chamoux, 61 ans, reconnu coupable du viol de plus d'une dizaine de fillettes en Thaïlande, a été jugé à huis-clos par la cour d'assises de Paris.Il avait été surpris par la police thaïlandaise en août 2005 dans sa chambre d'hôtel de Pattaya, alors qu'il venait d'avoir des relations sexuelles avec une fillette de 8 ans.

Jean-Claude Chamoux, 61 ans, reconnu coupable du viol de plus d'une dizaine de fillettes en Thaïlande, a été jugé à huis-clos par la cour d'assises de Paris.

Il avait été surpris par la police thaïlandaise en août 2005 dans sa chambre d'hôtel de Pattaya, alors qu'il venait d'avoir des relations sexuelles avec une fillette de 8 ans.

Il avait versé 20 euros à la mère de l'enfant en échange d'une relation avec sa fille. Lors de l'intervention policière à son hôtel, le Français était parvenu à s'enfuir, laissant derrière lui un appareil photo rempli de clichés pornographiques le mettant en scène avec des fillettes. Il avait été arrêté quelques jours plus tard.

Placé un temps en détention, il avait été libéré sous caution avec interdiction de quitter la Thaïlande. En octobre 2005, il était pourtant parvenu à quitter clandestinement le pays.

Un an plus tard, en juin 2006, il avait été interpellé à Paris alors qu'il quittait son domicile du XVe arrondissement.

En France, il était accusé d'avoir commis des violences sexuelles sur deux fillettes françaises de 3 et 4 ans.

En Thaïlande, il était accusé d'avoir violé ou agressé sexuellement dix petites thaïlandaises de 6 à 11 ans. Mais, selon l'accusation, le nombre de victimes de Jean-Claude Chamoux adepte du tourisme sexuel en Thaïlande depuis 1998, est probablement beaucoup plus élevé.

Reconnaissant une partie des faits, Jean-Claude Chamoux assurait avoir eu l'impression de n'avoir jamais "forcé le consentement" des enfants.