Un rapport propose de raccourcir les vacances d'été pour diminuer les horaires de cours à l'école et au collège

Dans une école primaire de la régioon parisienne...
Dans une école primaire de la régioon parisienne... (AFP - BORIS HORVAT)

Il suggère aussi de supprimer la semaine de 4 jours en primaire.Le comité de pilotage sur les rythmes scolaires a rendu lundi son rapport au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, qui a parlé de "concertations" avec les syndicats enseignants pour annoncer à l'automne des mesures dès la rentrée 2013.

Il suggère aussi de supprimer la semaine de 4 jours en primaire.

Le comité de pilotage sur les rythmes scolaires a rendu lundi son rapport au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, qui a parlé de "concertations" avec les syndicats enseignants pour annoncer à l'automne des mesures dès la rentrée 2013.

La question des vacances d'été est posée: un raccourcissement des congés scolaires de deux semaines, qui figure d'ailleurs dans le programme du PS pour 2012, permettrait de diminuer le nombre quotidien d'heures de classe, jugé aujourd'hui trop lourd, tout en gardant le même nombre d'heures annuel.

"Le pays n'est pas mûr" pour diminuer les horaires annuels de cours, affirme un bon connaisseur du dossier.

Pour toutes les vacances, sauf Noël, serait institué un "zonage" de trois zones aux dates de congés différentes. En outre, comme les "chronobiologistes" le disent, le respect d'un rythme de sept semaines de classe et de deux semaines de vacances est bon pour les enfants, ce qui pousserait à étendre à deux semaines les congés de Toussaint.

Comme l'avait préconisé fin 2010 une mission de l'Assemblée nationale, l'idée de revenir à quatre jours et demi pour tous les élèves de primaire est maintenant partagée par la quasi-totalité du monde éducatif. L'expérience montre que regrouper comme aujourd'hui toutes les heures de classe sur seulement quatre jours est source de fatigue pour les enfants. Même si la mesure présente des avantages pour certains parents, notamment ceux qui souhaitent partir en week-end...

Le choix de la demi-journée supplémentaire, soit le mercredi matin soit le samedi matin, se ferait au niveau local pour apporter un peu de souplesse au système.

Au chapitre des horaires quotidiens, le rapport pencherait pour cinq heures de classe par jour au maximum en primaire, en 6e et en 5e, six heures en 4e et en 3e.

Aujourd'hui, les écoliers ont quotidiennement six heures de cours par jour, sans compter l'aide personnalisée pour ceux qui ont des difficultés.

Le comité proposerait un ambitieux projet d'accompagnement éducatif du CP à la 5e, un des buts étant que les enfants n'aient "plus de devoirs à faire chez eux". Un voeu exprimé par tous les gouvernements successifs depuis un demi-siècle...

Un horaire de 8h30 à 17h00 deviendrait commun à tous les élèves. Comme le réclame les parents d'élèves de la FCPE, une pause déjeuner de 1h30, au cours de laquelle il n'y aurait aucun cours ni soutien, devrait être respectée au niveau national. Du CP à la 5e resteraient donc deux heures qui seraient consacrées à tous les types d'aides et de soutien, un accompagnement à la fois à la charge de l'Etat et des collectivités.