Un homme a été mis en examen mercredi pour l'assassinat par étouffement de sa fille handicapée de six ans lundi soir

Le pavillon familial de Boulancourt, village du Gâtinais, près de Nemours, où une handicapée a été tuée par son père.
Le pavillon familial de Boulancourt, village du Gâtinais, près de Nemours, où une handicapée a été tuée par son père. (France 2)

Présenté à un juge des libertés et de la détention, il a été placé sous mandat de dépôt conformément aux réquisitions du parquet.Lors de son audition par les gendarmes, il avait reconnu avoir étouffé sa fille unique à leur domicile de Seine-et-Marne, expliquant que s'occuper d'elle était devenu "une charge trop lourde", selon une source judiciaire.

Présenté à un juge des libertés et de la détention, il a été placé sous mandat de dépôt conformément aux réquisitions du parquet.

Lors de son audition par les gendarmes, il avait reconnu avoir étouffé sa fille unique à leur domicile de Seine-et-Marne, expliquant que s'occuper d'elle était devenu "une charge trop lourde", selon une source judiciaire.

Le parquet "requiert sa mise en examen pour assassinat sur mineur de moins de 15 ans par ascendant". Ce père de famille, dont l'épouse était dépressive, "y avait déjà pensé", avait indiqué mardi une source proche du dossier.

Selon cette source, cette fillette était "polyhandicapée", avec un "handicap moteur" l'obligeant à être en fauteuil roulant et avec des "difficultés de paroles". Cette fillette, "bien prise en charge", avec des "parents aimants", était "scolarisée en institut spécialisé pour jeunes handicapés" et "rentrait chez elle tous les soirs", a-t-on précisé de même source.

Les faits se sont déroulés dans le pavillon familial de Boulancourt, un petit village du Gâtinais, près de Nemours.