Un Français sur deux favorable à l'adoption homoparentale

Un couple de femmes homosexuelles tiennent leur enfant, le 17 septembre 2010 à Paris.
Un couple de femmes homosexuelles tiennent leur enfant, le 17 septembre 2010 à Paris. (CELINE MIHALACHI / AFP)

C'est le résultat d'un sondage Ifop pour "Femme actuelle" et "Enfant magazine" publié lundi. En 2005, ils n'étaient que 46 %. 

L'idée d'accorder un droit d'adoption aux couples homosexuels fait son chemin dans l'esprit des Français. Ils sont 51% à y être favorables, contre 46% en 2005, indique un sondage Ifop pour Femme actuelle et Enfant magazine publié lundi 5 mars. 

L'adoption homoparentale reste toutefois rejetée par la majorité des personnes âgées de 50 ans et plus (59%), mais aussi des catholiques, qu'ils soient pratiquants réguliers (78%), pratiquants occasionnels (65%) ou non-pratiquants (52%).

Hollande pour, Sarkozy contre

De même, l'opposition à cette idée est d'autant plus forte que les personnes se situent à droite de l'échiquier politique, 36% des sympathisants de gauche y étant opposés, contre 59% des sympathisants du MoDem, 65% des sympathisants de la droite parlementaire et 70% des sympathisants FN, souligne le sondage.

La légalisation du mariage gay, ouvrant logiquement la voie au droit à l'adoption, fait débat parmi les candidats à la présidentielle. Le candidat socialiste François Hollande s'y est dit favorable, alors que le président candidat UMP, Nicolas Sarkozy, s'y est déclaré opposé.

Sondage réalisé sur internet du 13 au 17 janvier auprès d'un échantillon de 1 005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne