Un député socialiste épingle Hollande sur le chômage

Le député PS Pascal Cherki, le 16 mars 2009 à Paris. 
Le député PS Pascal Cherki, le 16 mars 2009 à Paris.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Issu de l'aile gauche du PS, Pascal Cherki estime que le président se comporte en "conseiller général de canton".

"Lorsque l'on est président de la France, on n'est pas conseiller général, on prend la mesure de la situation et on change de braquet." Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, mardi 26 mars, le député PS Pascal Cherki n'a pas raté François Hollande après la publication des mauvais chiffres du chômage

"La situation est très grave, nous sommes dans une marche à la crise très importante", a estimé l'élu issu de l'aile gauche du Parti socialiste. Avant d'asséner : "François Hollande n'a pas été élu pour conduire le peuple français sur le chemin sans fin de l'austérité et de la rigueur. Ce n'est pas cela, le rêve français."

Le patron du Parti, Harlem Désir, a jugé ces propos "'inacceptables" lors de la réunion, mardi soir, du bureau national socialiste. "Ce qui est attendu aujourd'hui d'un député qui doit son élection au PS et qui a été élu dans la foulée de François Hollande, c'est d'être mobilisé derrière le président de la République", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne