Un aide-mémoire retrouvé chez Liliane Bettencourt a été rédigé pour l'aider lors d'une éventuelle audition

L\'aide-mémoire cité par le site du Point a été retrouvé lors d\'une perquisition chez Liliane Bettencourt.
L'aide-mémoire cité par le site du Point a été retrouvé lors d'une perquisition chez Liliane Bettencourt.

Selon le site lepoint.fr qui rapporte l'information lundi, le document confectionné lors de réunions à son domicile, recense les réponses que la milliardaire devait fournir."On lui apprend à mentir puisqu'on met la question et entre parenthèses la réponse qu'elle doit faire", a déclaré Me Olivier Metzner, avocat de la fille de Mme Bettencourt.

Selon le site lepoint.fr qui rapporte l'information lundi, le document confectionné lors de réunions à son domicile, recense les réponses que la milliardaire devait fournir.

"On lui apprend à mentir puisqu'on met la question et entre parenthèses la réponse qu'elle doit faire", a déclaré Me Olivier Metzner, avocat de la fille de Mme Bettencourt.

"Cela constitue en droit une subornation de témoins", selon l'avocat qui voit "la patte de M. de Maistre et de M. Banier notamment" dans cette note. Patrice de Maistre est le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt.

Un passage de cette note évoque en outre la préparation d'un mémo destiné au cabinet du ministre de la Justice, Rachida Dati à l'époque, afin de connaître "l'état d'esprit du juge" et "la position du parquet", selon lepoint.fr.

"Je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire à préparer une audition", a répondu dès lundi Me Georges Kiejman, l'avocat de Liliane Bettencourt."Pas un mot n'a été orchestré, une telle déclaration revient à remettre en cause l'honnêteté du journaliste", a accusé Me Georges Kiejman.

Liliane Bettencourt a été entendue le 13 mai 2008 dans l'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nanterre puis le 26 juillet par la police dans le cadre du supplément d'enquête pour abus de faiblesse conduit par la juge Isabelle Prévost-Desprez.

Vous êtes à nouveau en ligne