Troisième fusillade à la kalachnikov à Marseille

Des kalachnikovs saisies par la police et présentées au tribunal, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er décembre 2011.
Des kalachnikovs saisies par la police et présentées au tribunal, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er décembre 2011. (GERARD JULIEN / AFP)

Un homme a été tué, un autre grièvement blessé dans un snack du quartier Saint-Antoine (15e arrondissement).

Une fusillade a fait un mort et un blessé grave jeudi 1er décembre à Marseille (Bouches-du-Rhône). C'est la troisième fusillade à la kalachnikov de la semaine après celles du 28 novembre.

Il est 23 heures lorsque le tireur, peut-être accompagné, fait irruption dans un snack du quartier Saint-Antoine (15arrondissement). "Il a fait feu à l'intérieur du bar, tuant un homme et en blessant grièvement un autre qui semble être un employé de l'établissement", a déclaré le procureur de la République, Jacques Dallest.

Les victimes étaient connues de la police pour des faits anciens

Le blessé, atteint de plusieurs balles, a été transporté à l'hôpital Nord, situé à proximité. On ne sait pas encore s'il était lui-même visé ou s'il est une victime collatérale. "Quand ça tire en rafale, ça part un peu dans tous les sens", a souligné le procureur. Une trentaine de douilles et d'impacts ont été relevés sur place. Les tirs ont perforé des meubles de réfrigération et un muret en briques.

Les deux victimes, âgées de 41 et 32 ans, sont connues des services de police pour des faits anciens. "On ne sait pas trop encore si le décédé était client ou avait des responsabilités dans le bar. Il n'était pas répertorié au grand banditisme", a expliqué le magistrat.

Vous êtes à nouveau en ligne