Trois croix gammées et deux inscriptions antisémites ont été découvertes dimanche sur la maison d'Israël Nisand

Israël Nisand en 2000
Israël Nisand en 2000 (AFP/Damien Meyer)

Selon le témoignage de l'épouse de cet obstétricien connu, qui milite pour l'accès gratuit et anonyme à la pilule pour les mineures, les inscriptions "peut-être inscrites à la craie" ont été apposées "près de la porte d'entrée et leur auteur a dû pénétrer dans le jardin" de leur maison de Schiltigheim.

Selon le témoignage de l'épouse de cet obstétricien connu, qui milite pour l'accès gratuit et anonyme à la pilule pour les mineures, les inscriptions "peut-être inscrites à la craie" ont été apposées "près de la porte d'entrée et leur auteur a dû pénétrer dans le jardin" de leur maison de Schiltigheim.

Outre les croix gammées, figuraient le sigle "SS" ainsi que l'inscription "Mort à Zog", sans doute pour "Zionist organization government", a indiqué à l'AFP Hélène Nisand. "C'est clairement antisémite", a-t-elle ajouté.

"Mon mari s'est rendu au commissariat pour porter plainte et des policiers sont venus constater et tenter de recueillir des indices sur ses inscriptions non revendiquées", a-t-elle précisé.

Israël Nisand, professeur de gynécologie-obstétrique au CHU de Strasbourg est le frère de Raphaël Nisand, avocat et maire socialiste de Schiltigheim , en proche banlieue de Strasbourg. Ce dernier aurait également fait l'objet d'inscriptions sur sa boîte aux lettres au cours des derniesr mois.

Vous êtes à nouveau en ligne