Tatouages : l'effacement au laser ce n'est pas automatique

FRANCEINFO

L'effacement d'un tatouage au laser coûte cher. Pour éviter ces frais, certains tatoués préfèrent se tourner vers la technique du cover. Objectif : couvrir un tatouage par un autre tatouage.

Sandrine Loisif a 15 tatouages. Si elle se rend chez le tatoueur aujourd'hui c'est pour en faire disparaître un. Sur son bras, elle en possède un en forme de coeur. Ce tatouage ne lui plaît plus et voudrait le faire recouvrir par un nouveau dessin. Cette technique est appelée le cover. Pour éclaircir l'ancien tatouage, le tatoueur le recouvre d'une première couche d'encre blanche. Puis un motif deux fois plus grand que l'ancien est décalqué.

"C'est assez sensible"

Dans le cas de Sandrine Loisif, le choix s'est porté une fleur de lys. Vient ensuite l'étape du tatouage. "C'est assez sensible, ce qui est douloureux ce n'est pas l'aiguille ou l'acte, mais la répétition. Il faut passer plusieurs fois pour atteindre le ton que l'on veut", explique Dermogun, tatoueur. Cette séance d'une heure trente coûte entre 250 et 300 euros. C'est nettement moins cher que l'effacement au laser. Et même si son tatouage est plus grand, Sandrine Loisif l'assume. "Je suis très satisfaite, soulagée. C'est bien recouvert, c'est ce que je voulais", précise-t-elle. Le cover prend de l'ampleur, car une personne sur trois regrette son tatouage.

Vous êtes à nouveau en ligne