François Hollande gagne deux points de popularité, Manuel Valls en perd trois

Le Premier ministre Manuel Valls et le président François Hollande à l\'Elysée à Paris, le 1er août 2014.
Le Premier ministre Manuel Valls et le président François Hollande à l'Elysée à Paris, le 1er août 2014. (LCHAM/SIPA)

Selon un récent sondage, le couple exécutif reste en deçà des 30% d'opinion favorable.

François Hollande enraie sa chute, mais pas Manuel Valls. Selon le baromètre mensuel YouGov/Le Huffington Post/i-Télé publié jeudi 7 août, le président de la République gagne deux points de popularité au mois d'août, passant de 14 à 16% d'opinion favorable. En revanche, son Premier ministre perd trois points, voyant sa popularité tomber à 28%.

Si 16% des personnes interrogées se disent "favorable" à "l'action de François Hollande comme président de la République", 77% émettent un avis "défavorable" et 7% n'ont pas d'opinion. Les sondeurs y voient le résultat de "la volonté de François Hollande de se re-présidentialiser" au travers des commémorations de la guerre 14-18.

16% d'avis favorables à l'action gouvernementale

Manuel Valls passe de 31% à 28% d'opinions favorables, tandis que la part des avis défavorables est stable à 58%. Le jugement global de l'action gouvernementale est, lui, à peu près stable, 78% émettant un avis "défavorable" alors que les opinions "favorables" passent de 15 à 16%.

D'autre part, seuls 26% des sondés sont d'accord pour juger "appropriée" l'attitude du président François Hollande face aux manifestations en France auxquelles a donné lieu le conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza. Par ailleurs, les avis sont très partagés sur la politique de la France face à ce conflit. 32% la qualifient de "ni pro-israélienne, ni pro-palestinienne", 21% de "pro-israélienne", 8% de "pro-palestinienne". Et 38% n'ont pas d'opinion.

* Sondage réalisé en ligne du 31 juillet au 4 août auprès d'un échantillon de 1 046 personnes représentatif de la population française.

Vous êtes à nouveau en ligne