Santé : les mystères du somnambulisme

FRANCE 2

Le somnambulisme est un trouble du sommeil que beaucoup de Français ne prennent pas au sérieux. Qui est concerné et que faut-il faire en cas de crise ?

La nuit, Loïs Valette a parfois un comportement étrange : "Un matin, je me suis retrouvée sur ce canapé, avec mon casque de scooter, les clés dans la main et la porte ouverte, je ne sais pas du tout ce que j'ai fait", explique la jeune femme. Loïs Valette a 19 ans, et a toujours été somnambule, à force, son entourage s'y est habitué. Cette jeune femme fait partie des 1 à 2% des Français à souffrir de somnambulisme.

Des crises qui peuvent prendre différentes formes

Elle a décidé de passer toute une nuit au laboratoire du sommeil de Montpellier pour en savoir plus : l'infirmière colle des électrodes sur son visage et surtout tout autour de son crâne pour bien cerner les différentes zones du cerveau. Pour ce médecin, au-delà de l'aspect parfois spectaculaire, il est surtout important de savoir si ces crises sont fréquentes, car elles peuvent avoir de lourdes conséquences pour les patients : "J'ai un patient qui marchait sur la gouttière de son toit, la gouttière se casse et il s'est cassé le fémur, la douleur ne l'a pas réveillé, il était dans un bain de sang", explique le médecin.Terreurs nocturnes, prises de paroles ou simples mouvements, les crises de somnambulisme prennent des formes différentes selon le somnambule.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne