Robert Ménard interdit de cracher dans la rue à Béziers

Robert Ménard, à Béziers, le 17 avril 2014.
Robert Ménard, à Béziers, le 17 avril 2014. (ALAIN ROBERT / SIPA)

Le maire, élu en mars avec le soutien du FN, trouve que c'est "aussi sale que des crottes de chien."

C'est une mesure qui doit rendre sa ville, dit-il, "plus belle et plus agréable". Robert Ménard, le maire de Béziers, a publié un arrêté interdisant de cracher dans la rue, samedi 20 septembre. "Quand je vois des gens le faire, je trouve ça aussi sale que des crottes de chien", justifie l'ancien secrétaire général de Reporters sans frontière, élu aux dernières municipales avec le soutien du Front national.

Si une sanction est prévue – une amende –, "il s'agit surtout d'avertir les gens que ça ne se fait pas", explique encore Robert Ménard, en précisant que le texte a été présenté, jeudi soir, au conseil municipal. Et le maire d'ajouter : "Je n'en veux pas dans ma ville, en particulier dans le centre où se rendent de nombreux touristes." Robert Ménard a déjà pris des décisions similaires pour cette raison, en interdisant par exemple l'accrochage de linge aux fenêtres ou l'installation de paraboles sur les façades des immeubles.