Retour à la normale sur la ligne Paris-Marseille après l'incendie d'une motrice de TGV

La motrice d\'un TGV avec 800 personnes à bord a pris feu au niveau de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) pour une raison accidentelle, vendredi 21 août 2015.
La motrice d'un TGV avec 800 personnes à bord a pris feu au niveau de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) pour une raison accidentelle, vendredi 21 août 2015. (DENIS SEBASTIEN / FRANCE 2)

La motrice d'un TGV avec 800 personnes à bord a pris feu au niveau de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) pour une raison accidentelle, vendredi. 

La circulation des TGV entre Paris et Marseille "est revenue à la normale" samedi 22 août, jour de grands retours de vacances, après l'incendie la veille de la motrice d'un train en Isère, qui avait rendu nécessaire l'évacuation de ses passagers, a annoncé la SNCF. "Depuis les premiers trains, cela circule tout à fait normalement ce [samedi] matin. Nos équipes ont oeuvré toute la nuit pour effectuer une réparation sur une caténaire endommagée par l'incendie. Nous n'observons à présent aucune perturbation", a déclaré un porte-parole de la SNCF. 

Vendredi vers 16h30 à hauteur de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), la motrice d'un TGV reliant Marseille à Paris a commencé à dégager de la fumée avant de prendre feu. Une centaine de pompiers ont été dépêchés sur place pour maîtriser le sinistre et venir en aide aux passagers de la rame et ceux des trains qui la suivaient, soit environ 1.500 voyageurs, immobilisés en rase campagne alors que la température s'élevait à 30 degrés.

Les 800 passagers de la rame touchée par le feu ont été approvisionnés en bouteilles d'eau et plateaux-repas. Ils ont été acheminés par autocars dans la soirée à la gare de Saint-Quentin-Fallavier d'où ils ont pris un train à destination de Paris. L'incendie, d'"origine matérielle technique", parti depuis le moteur d'une des motrices, a été rapidement maîtrisé. 

Vous êtes à nouveau en ligne