VIDEO. Pas de place pour les tout-petits dans les classes maternelles

PACOME LE MAT / KARINE HANNEDOUCHE - FRANCE 2

La volonté du gouvernement de favoriser la scolarisation des enfants de moins de 3 ans se heurte parfois à la réalité : des classes surchargées. 

Une circulaire de l'Education nationale de janvier dernier prévoyait de permettre la scolarisation des moins de 3 ans pour la rentrée scolaire 2013. La réalité se révèle plus complexe. Des classes surchargées et des listes d'attente pour les plus petits.

A Queven, dans le Morbihan, 35 élèves sont inscrits dans une même classe de maternelle. Pour cette maman, ce n'est pas possible : "Ils ne sont pas du tout autonomes (...), moi je ne trouve ça pas gérable du tout." Ce jour-là, 33 élèves sont présents et, pour la maîtresse, cela reste un effectif trop chargé : "On ne peut pas faire de jeu de société, parce qu'il faut s'occuper d'un petit groupe (...), le langage c'est difficile aussi à 33, on ne peut pas s'intéresser à chaque enfant."

Du coup, les enfants de moins de 3 ans doivent s'inscrire sur liste d'attente pour pouvoir intégrer la maternelle de Queven. L'inspectrice académique du Morbihan rappelle qu'il "n'a jamais été prévu nationalement, et il n'est pas possible localement, de prendre toute une classe d'âge de 2 ans dans les écoles maternelles. D'ailleurs, une partie de ces enfants de 2 ans ne sont pas en état d'être scolarisés pour des raisons physiologiques et psychologiques."

Aujourd'hui en France, 10% des enfants de moins de 3 ans sont scolarisés, un chiffre qui devrait passer à 30% dans les zones d'éducation prioritaires. 

Vous êtes à nouveau en ligne