Éducation : l'histoire des devoirs à la maison en France

France 2

Trois semaines après la rentrée des classes, France 2 a remonté le temps pour voir comment les devoirs à la maison ont été vécus par les Français selon les époques.

En 1958, à 16h40, les petits rentrent de classe. C'est un rituel auquel se sont pliées des générations d'écoliers : les devoirs à la maison. Pas question de s'y soustraire, il faut passer par les tables de multiplication. En 1956, une circulaire ministérielle précise bien que les devoirs écrits à la maison, obligatoires ou facultatifs, sont interdits à l'école primaire. Une directive que chacun va s'empresser d'oublier, car les devoirs à la maison, ça rassure avant tout les parents.

On questionne leur intérêt éducatif

Des efforts à fournir que les principaux concernés vivent souvent comme une corvée. Dans les années 1970, la jeunesse se rebiffe. Même les spécialistes de l'éducation, comme certains inspecteurs d'Académie, les remettent en question. Surmenage anormal qui nuit à la santé et au sommeil des élèves, on questionne leur intérêt éducatif. Pourtant les devoirs à la maison persistent, car pour les parents, ils demeurent un gage de réussite. Depuis les années 80, les cours particuliers et les stages de soutien scolaire foisonnent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne