Bouches-du-Rhône : une collégienne convoquée pour avoir porté un short

France 3

Les lycéennes réclament le droit de s’habiller comme elles veulent. Depuis la rentrée scolaire, sur les réseaux sociaux, un vent de contestation monte. Les jeunes filles dénoncent les règlements des établissements, qu’elles jugent parfois sexistes. Exemple à Allauch, dans les Bouches-du-Rhône.

C’est une tenue d’adolescente presque classique, avec son large t-shirt et son short qui n’a rien d’un vêtement de plage. En début de semaine, pourtant, elle a valu à sa propriétaire, Anouk Tamisier, 13 ans, une convocation chez le principal adjoint de son établissement scolaire. "Je ne sais pas ce qui est choquant, c’est un short, c’est normal. Les garçons portent des shorts, avec une amie, on en a compté huit dans une même journée", explique-t-elle.

Réactions sur les réseaux sociaux

Plusieurs garçons portent effectivement des shorts ou des bermudas à la sortie du collège. C’est le père d’Anouk qui a publié sur Facebook son irritation. Les commentaires, plus de 800, s’y sont emballés. Beaucoup relèvent un traitement inégal entre filles et garçons. Les parents ont cependant signé le règlement de l’école qui stipule que jupes et shorts courts y sont interdits. Mais où s’arrête le court ? Ne peut-on s’adapter à la chaleur et faire preuve de pédagogie ? C’est le souhait du recteur de l’Académie Aix-Marseille, Bernard Beignier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne