Rafle d'Izieu : Sabin Zlatin s'est battue pour la mémoire des enfants

FRANCE 3

La directrice de la colonie d'Izieu s'est battue toute sa vie pour défendre les enfants victimes de la rafle.

C'est un triste anniversaire. Il y a 71 ans, le 6 avril 1944, 44 enfants juifs de la maison d'Izieu (Ain) étaient emmenés par la Gestapo, dirigée par Klaus Barbie.
Samuel Pintel a passé quelques mois dans cette grande maison. Il se souvient : "Ma mère m'avait dit 'si un jour nous sommes séparés, surtout ne dis pas que tu es juif', et je ne disais pas que j'étais juif. Lorsque je suis arrivé ici on ne parlait absolument pas de ça. J'étais même persuadé que j'étais le seul enfant juif de toute la colonie".
Quelque temps après, le matin du 6 avril 1944, les hommes de la Gestapo font irruption dans le réfectoire et emmènent les 44 enfants présents ce jour-là. Ils sont d'abord internés au camp de Drancy, puis tués dans les chambres à gaz à Auschwitz.
À son procès en 1987, Klaus Barbie a du faire face à la rage de l'ancienne directrice de la colonie d'Izieu, Sabin Zlatin.

"Des innocents"

"Les 44 enfants c'étaient quoi, c'étaient des résistants ? Des Maquisards ? C'étaient des innocents" s'indigna -t-elle.
À la recherche d'une nouvelle cachette, elle était absente le jour de la rafle. Elle est morte en 1996 sans savoir qui avait dénoncé les enfants d'Izieu. Une question toujours sans réponse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne