VIDEO. Quelle intégration pour les réfugiés en France ?

France 2

Une équipe de France 2 a rencontré des réfugiés arrivés il y a quelques mois en France.

En Syrie, Mahmud Angarini était médecin. Arrivé en France il y a un an, il n'a pas de travail, car il n'a pas réussi à obtenir d'équivalence pour son diplôme. Son problème, c'est de passer les tests en français. Toute la journée, il s'entraîne et noircit un cahier de vocabulaire. Bénéficiaire du RSA, il lui reste 350 euros pour vivre après paiement de son loyer. "Je souhaite très franchement que l'on me retire le RSA et l'aide pour le logement pour me permettre de faire n'importe quel boulot dans mon domaine. Je n'exige pas d'être médecin, j'accepte d'être infirmier, technicien de laboratoire ou même assistant de technicien", explique le jeune homme. 

Statut de réfugié

Nabil Shofan, un autre réfugié syrien a trouvé du travail. Ce journaliste syrien continue d'exercer son métier dans une radio arabe sur Internet. "La chose la plus difficile, c'est de trouver une maison, un appartement dans Paris, notamment quand vous attendez le statut de réfugié. L'État ne vous aide pas, vous devez trouver vous débrouillez par vous même". Aujourd'hui Nabil est hébergé chez des collègues, mais dans trois mois il devra trouver une autre solution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne