Quand l'achat de terre préserve la faune et la flore

FRANCE 3

Depuis les années 60, l'Etat protège les parcs nationaux. Si la politique a permis la conservation de lieux préservés, elle est encore trop minoritaire.

Parc nationaux, régionaux ou encore réserves naturelles, depuis les années 60, l'Etat a développé les espaces protégés. Ces derniers représentent 1% du territoire français. Trop peu pour l'association de protection des animaux sauvages (ASPAS). Pour agir concrètement, elle a décidé de racheter avec des dons privés, des hectares de terre pour préserver la faune et la flore. Grâce à l'action de l’association, des espèces disparus ou chassés par l'homme sont de retour.

Des centaines de donateurs

C'est l'investissement de centaines de donateurs qui a rendu le projet possible. "C'est vraiment magnifique, c'était surtout pour donner un peu de tranquillité aux animaux. En France on a des chasseurs partout, presque tous les animaux sont chassables", explique un donateur hollandais. Sa femme et lui ont versé 10.000 euros en 2012 et 25.00 euros l'an dernier pour participer au rachat de terres situées dans la Drôme.  Actuellement l'ASPAS possède trois réserves en France, une quatrième devrait bientôt voir le jour dans le Massif central.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne