Quadruple homicide : l'adolescent mis en examen

La maison où un adolescent a tué sa famille à Albitreccia, en Corse-du-Sud (13 août 2009)
La maison où un adolescent a tué sa famille à Albitreccia, en Corse-du-Sud (13 août 2009) (© F2)

L'adolescent qui a tué ses parents et ses deux frères a été mis vendredi en examen pour assassinats et écroué

L'adolescent qui a tué ses parents et ses deux frères a été mis vendredi en examen pour assassinats et écrouéL'adolescent qui a tué ses parents et ses deux frères a été mis vendredi en examen pour assassinats et écroué

Il aurait évoqué "une irrésistible pulsion" pour expliquer son geste. Le drame a eu lieu mardi au domicile familial à Albitreccia, près de Porticcio en Corse-du-Sud.

Les enquêteurs évoquant cette "pulsion" indiquent aussi que l'expertise psychiatrique du jeune homme de 16 ans serait axée sur "un acte suicidaire qui n'aurait pas abouti".

Selon l'avocate du jeune homme, est "en état de choc, capable de restituer chronologiquement son geste mais sans pouvoir l'expliquer". Quand aux enquêteurs, ils affirment qu'il sait ce qu'il a fait, mais ne fournit aucune explication à son acte".

L'adolescent s'était rendu aux gendarmes jeudi matin accompagné de son oncle après avoir erré seul pendant vingt-quatre heures dans la région de Porticcio, dans le golfe d'Ajaccio. Il a alors raconté aux enquêteurs avoir tué dans la nuit de mardi à mercredi avec un fusil de chasse ses parents et ses frères âgés de 10 ans à Albitreccia (Corse-du-Sud), sans pouvoir vraiment expliquer son geste.

Les gendarmes de la brigade de recherches d'Ajaccio ont entendu au cours des dernières 24 heures plusieurs amis du jeune homme et l'oncle qui l'avait conduit à la gendarmerie dans l'espoir de mieux connaître ses motivations. Les enquêteurs retiennent que le jeune meurtrier les a conduits jusqu'au fusil de chasse, calibre 12 à pompe, dissimulé dans le maquis à proximité des lieux du drame.

Il leur a précisé qu'agissant seul, il avait d'abord surpris dans leur sommeil ses parents, puis ses deux frères. L'autopsie médico-légale ainsi que le travail réalisé par l'Institut de recherches criminelles de la gendarmerie (IRCGN) devraient permettre d'établir, dans les prochaines heures, si le quadruple meurtrier a bien agi seul, comme il l'affirme.

Bon élève sans histoires, passionné de sports de combat et de jeux vidéos, son profil psychologique ressemblait jusqu'au soir du drame à celui de nombreux adolescents. Ses parents lui avaient trouvé un travail d'été. En juillet dernier, il a nettoyé une plage de Porticcio, pour la commune d'Albitreccia.

Son maire, Pierre Paul Luccioni, est aussi catastrophé qu'étonné. "Le jeune Andy était allé à l'école de Porticcio sans causer aucun problème et vivait au sein d'une famille tranquille installée depuis longtemps sur la rive sud du golfe d'Ajaccio", a-t-il dit aux journalistes.