Fusillade à Grasse : les motivations du jeune assaillant

FRANCE 2

Des coups de feu, des scènes de panique et le chaos pendant de longues minutes, les élèves et les enseignants du lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes) ont vécu un cauchemar ce jeudi 16 mars. Un lycéen lourdement armé a ouvert le feu dans l'établissement.

Il est à peu près 12h30 ce jeudi 16 mars au lycée Alexis de Tocqueville situé en périphérie de la ville de Grasse (Alpes-Maritimes). L'un des 900 élèves pénètre à l'intérieur de l'enceinte équipé d'un arsenal impressionnant et tire des coups de feu. "L'acte de vengeance est une piste ce soir, mais il reste une question centrale pour tenter de connaître les motivations du suspect : voulait-il s'en prendre à certains élèves ciblés ou bien commettre une tuerie de masse ?" s'interroge Matthieu Boisseau en direct de Grasse.

Son audition vient de commencer

C'est une interrogation compte tenu de l'arsenal conséquent qu'il possédait : des armes de poing, des grenades à plâtre, mais aussi un engin explosif qu'il aurait tenté de fabriquer. "Les enquêteurs veulent savoir d'où vient cet arsenal, mais aussi depuis combien de temps cette attaque était préparée. Le suspect a passé des examens médicaux cet après-midi. Son état physique et mental est compatible avec une garde à vue et selon nos informations, son audition vient de commencer", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne