VIDEO. Nice : les liens entre le tueur et "les réseaux terroristes" ne sont pas encore "établis", affirme Cazeneuve

RTL

"Le mode opératoire emprunte totalement à ce que sont les messages de Daech", le groupe Etat islamique, a toutefois précisé le ministre de l'Intérieur, lundi sur RTL. 

Les motivations de Mohamed Lahouaiej Bouhlel restent floues. Les liens entre le tueur de Nice (Alpes-Maritimes), qui a fait 84 morts le 14 juillet, et "les réseaux terroristes" ne sont, en effet, pas encore "établis par l'enquête", a indiqué Bernard Cazeneuve, lundi 18 juillet. 

>> Attentat de Nice : suivez notre direct

"Le mode opératoire emprunte totalement à ce que sont les messages de Daech, le groupe Etat islamique, a toutefois ajouté le ministre de l'Intérieur sur RTL. On ne peut pas exclure qu'un individu déséquilibré et très violent, et il semble que sa psychologie témoigne de ces traits de caractère, ait été à un moment, dans une radicalisation rapide, engagé dans ce crime absolument épouvantable."

Pas question de démissionner

"C'est précisément parce qu'elle le demande que je ne le ferai pas." Bernard Cazeneuve a affirmé, par ailleurs, qu'il ne démissionnerait pas, comme la présidente du FN, Marine Le Pen, l'a sommé de le faire. "Marine Le Pen n'a qu'un discours, c'est de pointer les musulmans de France et de créer des fractures insurmontables en France", a fustigé le ministre de l'Intérieur.

Vous êtes à nouveau en ligne