Prison : le colis qui ne passe pas

FRANCE 2

Christophe Khider, un détenu de la prison de Condé-sur-Sarthe a réussi à se faire livrer un paquet de 59 kilos dans sa cellule. Un faux-pas au sein de l'administration pénitentiaire.

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) est réputée être l'une des plus sécurisée et moderne de France. Et pourtant un détenu, braqueur multirécidiviste et spécialiste des tentatives d'évasions, a réussi à se faire livrer un colis de 59 kilos. La direction qui avait été alertée par les surveillants de l'importance du paquet a tout de même accepté de laisser passer le colis. Des sacs principalement remplis de nourriture amenés par sa femme, apprend-on ce soir sur France 2.

Un couac de la direction ?

Seuls 5 kilos par colis étant normalement autorisés pendant les fêtes, cette livraison soulève de nombreuses questions au sein de l'administration pénitentiaire. Les syndicats parlent d'incompréhension. C'est un passe-droit inacceptable. "Il y a eu un état des lieux qui a été fait mais comment vous faites pour savoir ce qu'il peut y avoir dans le foie gras…", s'indigne Emmanuel Baudin, du syndicat FO-pénitentiaire au micro de France 2 ce dimanche 20 décembre. D'après lui, la direction se sent obligée d'accepter les demandes des détenus  pour éviter les vagues à l'intérieur de la prison. Christophe Khider, quant à lui, ne pourra sortir qu'en 2052.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne