Pris pour cibles, les buralistes se bunkerisent

France 2

Les buralistes sont des cibles faciles pour les braqueurs. Certains, comme Laurent, ont pris des mesures pour assurer au maximum leur sécurité.

Laurent est buraliste à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Les braquages, il connaît. Le dernier remonte au 14 novembre dernier. Légèrement blessé, il a pu sauver une partie de sa recette face à deux agresseurs. Le premier braquage remonte à quatre ans plus tôt.

Depuis, le buraliste a pris toutes les mesures possibles pour assurer sa protection au maximum : il a installé des portes sécurisées, un système de vidéo surveillance et une vitre anti-agression. "Ici, on est dans notre bulle de protection", assure à France 2 celui qui refuse d'aller jusqu'à s'armer.

"Une pression constante"

"Mon tabac est un tabac bunkerisé. On est quasiment au maximum de ce qu'il est possible de faire aujourd'hui", poursuit-il. Pourtant, il avoue être "toujours tendu quand on sort de notre commerce, quand on rentre dans notre commerce, on regarde autour de nous... C'est une pression constante". Certains de ses collègues ont fini par quitter la profession, découragés et démoralisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne