Pour les 424 nouveaux députés à l'Assemblée, les premiers pas sont parfois un peu difficiles

Il n’y a de jamais eu autant de primo-députés. Florilège de leurs premiers pas hésitants à l’Assemblée.

Avec 424 néo-députés sur 577, dont près de 350 sièges pour La République en Marche, c’est un nouveau record qui est établi. Ce qui équivaut aussi au nombre de couacs observés depuis leur rentrée.

Des débuts difficiles 

L’angoisse des premiers pas dans l’amphithéâtre s’est fait sentir. Applaudir trop tôt ou trop tard, trébucher sur son texte, méconnaissance des procédures, les nouvelles têtes nous ont offert un florilège de moments gênants. Difficile de prendre le rythme !

Même François de Rugy, l’actuel président de l’Assemblée, pourtant habitué de l’Hémicycle, les débuts sont tumultueux. Lors d’une séance, alors qu’il pense son micro éteint, il laisse échapper : «Putain, il est chiant lui ! », sidérant ainsi l’Assemblée.

Vous êtes à nouveau en ligne