Copé et Accoyer critiquent Hollande, "l'homme d'un clan"

Jean-François Copé et François Hollande sur le plateau de \"Des paroles et des actes\", le 15 mars 2012.
Jean-François Copé et François Hollande sur le plateau de "Des paroles et des actes", le 15 mars 2012. (FRANCE 2)

Le secrétaire général de l'UMP et le président de l'Assemblée nationale ont critiqué le comportement du nouveau président de la République lors de la passation de pouvoirs.

La riposte ne s'est pas fait attendre. Au lendemain de l'investiture de François Hollande, l'UMP décoche ses premières flèches. Invité de la matinale de Canal+ mercredi 16 mai, Jean-François Copé, secrétaire général du parti, a estimé que le nouveau président de la République était "l'homme d'un clan".

"Je pense que François Hollande est d'abord l'homme d'un clan, contrairement à toutes les leçons de morale qu'il a pu administrer tout au long de ces derniers mois, l'homme d'un parti politique, contrairement à tout ce qu'il raconte", a dit le député-maire de Meaux sur Canal+.

Francetv info

Il a déploré que le nouveau chef de l'Etat n'ait "pas trouvé un mot pour rendre hommage à cinq années d'action de Nicolas Sarkozy en cette période d'années de crise", et n'ait pas eu "de geste pour le raccompagner jusqu'à sa voiture". Le secrétaire général de l'UMP a également regretté que le nouveau président n'ait convié que les anciens Premiers ministres socialistes.

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, n'a pas non plus apprécié la cérémonie de passation des pouvoirs. "C'est la première fois qu'un président de la République (...) qui se réclame le président de tous les Français (...) s'adresse essentiellement à ce qu'il appelle lui-même le peuple de gauche et passe une partie de son discours à critiquer ce qu'a fait son prédécesseur", a déploré le président de l'Assemblée nationale. 

Vous êtes à nouveau en ligne