Pompiers : les soldats du feu de plus en plus agressés

FRANCE 2

Les pompiers sont de plus en plus souvent victimes d'agressions, à tel point que dans les écoles de pompiers il y a désormais des exercices pour s'y préparer.

L'intervention était a priori banale. Ce soir-là, le caporal-chef Baptiste et ses collègues sont appelés en urgence tout près de Paris. "On intervenait pour feu", explique-t-il. Mais une fois dans le hall, trois hommes âgés d'une vingtaine d'années font irruption avec un fusil. "Ils n'ont pas hésité à nous mettre en joue et à nous menacer, ainsi qu'à clairement appuyer sur la détente si on ne s'en allait pas", poursuit le caporal-chef.

Toujours plus nombreuses et violentes

Heureusement, la police intervient rapidement pour interpeller les agresseurs, condamnés depuis à 18 mois de prison, dont six fermes. Ces agressions, les pompiers l'affirment, sont toujours plus nombreuses et violentes partout en France. À Lyon (Rhône), presque tous ont une histoire à raconter. Ici, les soldats du feu se sont même mis en grève. Ils réclament des caméras portables, comme certains policiers, pour filmer les agressions et des dépôts de plaintes anonymes pour ne plus avoir peur de représailles. À travers le pays, les soldats du feu en appellent aussi directement à la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne