Perturbateurs endocriniens : la menace invisible

FRANCE 3

C'est une menace invisible, mais quotidienne : les perturbateurs endocriniens sont des molécules chimiques qui peuvent perturber notre équilibre hormonal. Ségolène Royal interpelle ce jeudi la commission européenne. Certains Français sont déjà très sensibilisés à cette question.

Menu 100 % bio pour Théodore, 2 ans et demi et sa maman, enceinte de quelques semaines. Pas de barquette en plastique, l'assiette de Théodore est en bambou, car pour sa santé et celle de ses enfants, Béatrice veut éliminer les produits chimiques qui perturbent les hormones. "Je ne réchauffe jamais dans le plastique, je réchauffe toujours à la poêle, jamais au micro-onde. Je garde au frigo maximum 48 heures", explique cette maman.

À sa première grossesse, elle a décidé de réduire son exposition aux pesticides et au bisphénol A. "Aujourd'hui, j'ai encore augmenté cette préoccupation parce que je suis passée à faire la vaisselle au savon de Marseille, je n'utilise plus de cométiques non plus…"

Des malformations génitales 

Pour éviter les risques de fausse couche, comment éviter les perturbateurs endocriniens ? "On recommande de manger bio. À défaut, vous pelez bien les fruits et légumes", explique Pascale Mirakian, gynécologue endocrinologue.

L'exposition pendant la grossesse favorise les malformations génitales chez les garçons et pubertés précoces chez les filles mais aussi des maladies à long terme à l'âge adulte, comme l'explique Pascale Mirakian. "Les plus graves, ce sont les cancers hormonaux dépendants, les cancers des testicules, le cancer du sein tout comme le cancer de la prostate". De plus en plus de médecins font ce travail de prévention sur les perturbateurs endocriniens, qui ont envahi notre environnement.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne