Vendée : l'abattoir Doux de Chantonnay va fermer

FRANCE 2

En grande difficulté, le groupe volailler Doux a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Rennes. En Vendée, l'abattoir de Chantonnay va fermer, faute de repreneur.

L'usine Doux de Chantonnay (Vendée) est condamnée à la fermeture. Un coup dur pour les 300 employés qui travaillent sur ce site, mais certains espèrent retrovuer un emploi rapidement dans la région. "Cela ne me tracasse pas pour le moment, je pense que je retrouverai un emploi derrière", explique un des employés. Dans cette ville de 8 600 habitants, plusieurs agences d'emplois temporaires travaillent avec l'abattoir de volailles : 50 intérimaires sont employés chez Doux depuis de nombreuses années, mais on se veut plutôt optimiste.

"Une solidarité vendéenne"

"Il y a une solidarité vendéenne, très locale, qui se met en place et qui je l'espère va déboucher sur des solutions satisfaisantes pour tout le monde", explique Gérard Villette, maire (LR) de Chantonnay. Dans la commune, l'impact de la fermeture inquiète certains commerçants. L'activité du groupe Doux doit se poursuivre jusqu'au 31 mai prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne