Les forains mettent Le Mans en état de siège

France 3

Les forains estiment être de plus en plus repoussés des centres des villes. Et la situation s'est tendue au Mans lundi 25 mars. La mairie a dû être évacuée et des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre.

Visages masqués, ces manifestants viennent d'incendier une caravane et la projettent en direction des gendarmes. En réponse, des grenades de désencerclement sont jetées pour disperser la foule. D'autres mettent à terre un container. Les vives tensions entre forains et forces de l'ordre durent depuis quatre jours au Mans (Sarthe). Elles ont tourné lundi 25 mars à la bataille rangée. La mairie a dû être évacuée en urgence. Le maire, Stéphane Le Foll, parle de "violences inacceptables" et appelle à un "retour au calme".

"Plus de 50%" de baisse des recettes

300 à 500 forains, venus de toute la France, contestent tous la décision de la mairie de transférer la fête foraine, généralement organisée en centre-ville, en périphérie du Mans. Les forains évoquent un manque à gagner conséquent "de plus de 50%". Ils ont aussi investi les voies SNCF, bloquant la circulation des trains une partie de la journée. Ils estiment que leur profession est en danger. Le ministre de l'Intérieur parle lui de "violences inouïes" et apporte son soutien aux forces de l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne