Loire-Atlantique : des parents mobilisés contre un enseignant de CE2

FRANCE 3

En Loire-Atlantique, des parents d'élèves ont retiré leurs enfants d'une école primaire de Corsept, ville située près de Nantes. Ils se mobilisent pour dénoncer le comportement d'un enseignant de CE2 à qui ils reprochent des violences psychologiques.

Les banderoles et les slogans accrochés aux grilles témoignent du climat éléctrique qui règne au sein de l'école Camille Coron à Corsept (Loire-Atlantique). Une partie des parents d'élèves s'est liguée contre un enseignant de CE2 dont la personnalité et les méthodes en classe ne passent pas. Dès les premières semaines de la rentrée, ses paroles rapportées par les enfants ont alerté et convaincu certains adultes qu'il s'agissait de harcèlement psychologique.

Seulement neuf élèves en classe

Nadège Boucourt, mère d'élève, rapporte la scène d'un élève en pleurs pendant quinze ou vingt minutes. "Ça a frappé tous les enfants. Il a arrêté tout le monde dans la classe pour attendre que l'élève fasse sa phrase correctement". Rapidement, des certificats médicaux ont été collectés. Les courriers et les plaintes se sont multipliés. À ce jour, quatre familles ont préféré retirer leurs enfants de l'école. Depuis deux jours, seuls neuf élèves sont présents en classe. Onze autres restent chez eux en signe de protestation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne