Paris : polémique autour de Tel-Aviv sur Seine

France 3

L'opération devrait réunir des artistes originaires d'Israël. Certaines voix dénoncent une opération de promotion alors que le gouvernement israélien est mis en cause pour sa politique envers les Palestiniens.

En marge de Paris Plages doit se tenir jeudi 13 août l'opération Tel-Aviv sur Seine. Ce partenariat avec la ville d'Israël divise les élus. Le Parti de Gauche dénonce une "faute politique" et demande l'annulation de l'événement. "On ne peut pas faire comme si Tel-Aviv était une espèce de bulle dans laquelle on pourrait célébrer la plage, les mojitos, les DJ, pendant qu'à 50 kilomètres de là on exproprie, on colonise les territoires occupés ou on tue des gens à Gaza", commente Éric Coquerel, coordinateur général du Parti de Gauche.

300 policiers en renfort

Sur les berges de la Seine, les Parisiens sont également sceptiques. Mais la mairie de Paris n'a pas l'intention d'annuler l'opération. Dans "Le Monde" du 11 août, Anne Hidalgo a tenté de justifier l'initiative : "On peut condamner la politique du gouvernement Nétanyahou sans punir la population israélienne", a-t-elle expliqué.

Pour sécuriser l'événement, au moins 300 policiers et gendarmes ont été appelés en renfort.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne