Parents et professionnels de crèches ont manifesté samedi pour dire que "les bébés ne sont pas des sardines"

Manifestation contre un décret baissant les qualifications dans les crèches (06 mai 2010)
Manifestation contre un décret baissant les qualifications dans les crèches (06 mai 2010) (AFP/JACQUES DEMARTHON)

A Paris, le cortège a rassemblé entre 5 et 6.000 personnes, selon le collectif "Pas de bébés à la consigne!", qui regroupe syndicats et associations.Les manifestants s'opposent à un décret que s'apprête à publier le gouvernement, abaissant le niveau de qualification des personnels des crèches et leur permettant d'accueillir plus d'enfants.

A Paris, le cortège a rassemblé entre 5 et 6.000 personnes, selon le collectif "Pas de bébés à la consigne!", qui regroupe syndicats et associations.

Les manifestants s'opposent à un décret que s'apprête à publier le gouvernement, abaissant le niveau de qualification des personnels des crèches et leur permettant d'accueillir plus d'enfants.La secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, a déjà répété qu'elle ne modifierait pas le texte, actuellement au Conseil d'Etat.

"Nous nous battons pour que la petite enfance soit considérée comme une priorité nationale", a expliqué Pierre Suesser, l'un des responsables du collectif. "On est là pour que la qualité soit préservée, pour qu'il n'y ait pas de crèches low-cost", a ajouté Christophe Harnois, un autre membre du collectif.

Venus d'Ile-de-France, mais aussi d'Orléans, Lille ou encore Nancy, les manifestants, dont de nombreux parents avec poussettes, ont battu le pavé de la capitale derrière une banderole de tête "pas de bébés à la consigne", aux cris de "les enfants ne sont pas de sardines" ou encore "plus de berceaux et moins de pros, c'est le cadeau de Nadine Morano".

Des rassemblements ont également eu lieu dans une quarantaine de villes, comme à Toulouse, où 500 personnes, selon les organisateurs ont scandé "l'accueil des enfants n'est pas un service marchand".
Vous êtes à nouveau en ligne