Nouvelle-Calédonie : un accord trouvé pour l'organisation d'un référendum

Un accord politique a été trouvé hier soir, jeudi 2 novembre, pour l'organisation d'un référendum en Nouvelle-Calédonie. Il devrait permettre à l'archipel français de choisir ou non son indépendance.

Tard hier soir, jeudi 2 novembre, le Premier ministre Édouard Philippe et le comité des signataires de l'accord de Nouméa ont trouvé un compromis. 11 000 personnes supplémentaires seront inscrites d'office sur les listes électorales et pourront se prononcer sur l'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie.

Dans cet archipel du Pacifique, la question de l'indépendance divise. "Est-ce qu'on aura la retraite ? Est-ce qu'on aura les allocations ?", s'inquiète une habitante au micro de France 2.

Référendum prévu en novembre 2018

Selon de récents sondages, la majorité des habitants seraient contre l'indépendance de leur archipel. Mais le gouvernement avance avec prudence, traumatisé par les violents affrontements entre indépendantistes kanaks et loyalistes dans les années 80. Manuel Valls aura la lourde tâche de préparer ce référendum prévu en novembre 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne