Les fêtes de Bayonne pourraient être payantes en 2018

Ouverture des fêtes de Bayonne, le 26 juillet 2017.
Ouverture des fêtes de Bayonne, le 26 juillet 2017. (MARION VACCA / WOSTOK PRESS / MAXPPP)

La 82e édition des fêtes de Bayonne pourrait être payante, révèle France Bleu Pays Basque. Le maire de la ville a annoncé mercredi envisager "de mettre en place un péage" en 2018 pour que ses contribuables ne soient plus les seuls à financer les festivités. 

Alors que l'édition 2017 des fêtes de Bayonne s'est achevée dimanche 30 juillet, le maire de Bayonne envisage de rendre l'événement payant à partir de l'année prochaine, révèle mercredi 2 août France Bleu Pays Basque.

"J'envisage de mettre en place un péage", a déclaré Jean-René Etchegaray, ce qui mettrait fin à l'accès libre aux fêtes. Jusqu'à présent, seuls les contribuables bayonnais financent les festivités, qui coûtent 2,4 millions d'euros.

C'est une mesure qu'il faudra faire comprendre. Il n'est pas normal que les contribuables bayonnais paient à eux seuls la facture alors que les fêtes sont fréquentées majoritairement par des personnes extérieures à la villeJean-René Etchegaray, maire de Bayonneà franceinfo

L'autre argument est sécuritaire. Dans le contexte actuel, le passage obligatoire par un guichet permettrait de filtrer les entrées. Cette année, la barre du million de "festayres" a été franchie.

Jean-René Etchegaray ne donne pas, pour le moment, de détails sur le tarif. "Il faudra que la fête reste accessible, que le prix soit raisonnable et à la portée de tous", tempère le maire. Son prédécesseur, Jean Grenet, avait proposé le tarif d'un euro par personne et par journée. À l'époque, une page Facebook avait été créée pour défendre la gratuité des fêtes.

Vous êtes à nouveau en ligne