Bordeaux : le feu est éteint mais les dégâts sont importants après un violent incendie en centre-ville

Des pompiers interviennent après le déclenchement d\'un violent incendie dans le centre-ville de Bordeaux (Gironde), samedi 25 mai 2019.
Des pompiers interviennent après le déclenchement d'un violent incendie dans le centre-ville de Bordeaux (Gironde), samedi 25 mai 2019. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Le sinistre a ravagé 2 000 mètres carré, selon la mairie. Au total, 70 personnes ont dû être évacuées. Il n'y a pas de victime. 

Les pompiers de Bordeaux sont parvenus à éteindre un violent incendie dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mai, qui a touché six immeubles dans le centre-ville et provoqué d'importants dégâts. Il n'y a pas eu de victime mais 70 personnes ont dû être évacuées, ont annoncé les secours et la mairie. Quatorze d'entre elles ont été relogées à l'hôtel.

Six bâtiments ont vu leurs étages s'effondrer, puisqu'on est sur des planchers en bois.Sébastien Castel, officier de communication du SDIS de Girondeà France Bleu Gironde

"Le feu est éteint mais il y a toujours des foyers résiduels. On fait le tour des bâtiments pour parfaire l'extinction, des poutres qui fument...", ajoutent les pompiers, tout en précisant que le foyer principal avait été éteint à 6h25. La mairie ajoute que "2 000 mètres carré avaient été impactés par l'incendie". Un pompier a été légèrement blessé à l'œil par un éclat de verre.

A 22 heures, samedi 25 mai 2019, des foyers résiduels subsistaient dans les immeubles touchés par l\'incendie à Bordeaux (Gironde).
A 22 heures, samedi 25 mai 2019, des foyers résiduels subsistaient dans les immeubles touchés par l'incendie à Bordeaux (Gironde). (POMPIERS)

Plus de cent pompiers mobilisés pour éteindre le feu

L'incendie s'est déclaré vers 18 heures au cœur d'un îlot d'une cinquantaine de bâtiments dans le quartier des Chartrons. Cet îlot face à la Garonne est difficile d'accès pour les secours, les bâtiments étant imbriqués les uns dans les autres. Cet îlot comprend une cinquantaine d'entrées dans des bâtiments de trois à cinq étages : des habitations, des bureaux, deux salles de sport et un restaurant. Des travaux avaient lieu dans un des immeubles de ce quartier chic de Bordeaux, situé près du jardin public et des quais.

Au total, plus de cent pompiers, trente véhicules de secours, six échelles aériennes et seize lances à eau ont été mobilisés pour maîtriser le feu qui s'est propagé rapidement jusqu'en milieu de soirée, provoquant l'effondrement de plusieurs étages dans certains bâtiments. Le CAPC, musée d'art contemporain à proximité de l'incendie, est exceptionnellement fermé dimanche au public "pour rester un point d'accueil à d'éventuels sinistrés et un point de repli pour les pompiers", a annoncé la mairie.

Il s'agit du deuxième incendie de grande ampleur dans la capitale girondine en une semaine. Samedi dernier, un feu s'était déclaré en soirée dans un parking près de la gare de Bordeaux. Plus de deux cents véhicules avaient été détruits par les flammes.

Vous êtes à nouveau en ligne