L'histoire oubliée des Réunionnais de la Creuse

FRANCE 3

On les appelle "les enfants réunionnais de la Creuse". Pour repeupler nos campagnes, il y a un peu plus de 30 ans, l'État français avait contraint plus de 2 000 enfants à quitter l'île de La Réunion.

Du fond de sa cave, Valérie Andanson ressort les souvenirs de son enfance dans la Creuse. Une enfance qu'elle dit hantée de questions qui restaient sans réponse : "Comment se fait-il que je sois bronzée et que mes parents soient blancs ? Pourquoi est-ce qu'il y a autant de personnes blanches autour de moi ?", liste Valérie Andanson. Toutes ces années, entourée de ses parents, elle ignore qu'elle est arrivée de La Réunion à l'âge de trois ans. Comme Valérie Andanson, dans les années 60, 2 150 enfants sont ainsi déracinés de leur île pour repeupler nos campagnes.

Ils demandent réparation

On leur avait assuré qu'ils retourneraient chaque année dans leur famille. En réalité, ils ne reverront jamais une île qui a même été soigneusement effacée de leurs papiers d'identité. Aujourd'hui, vendredi 6 janvier 2017, devant une commission nationale, ils étaient des dizaines d'enfants de La Réunion à demander réparation : un statut, l'accès à leur dossier ou des billets d'avion qu'ils n'ont jamais pu s'offrir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne