Celio lacère des vêtements invendus en pleine vague de froid

France 3

Les pratiques surprenantes de l'enseigne de vêtements pour hommes Celio ont provoqué la colère de certains passants à Rouen (Seine-Maritime) quand ils ont découvert des vêtements jetés en pleine vague de froid.

Déjà plus de 15 000 partages sur les réseaux sociaux depuis samedi 3 février au soir : une Rouennaise, photographe amateur, a publié sur son compte Facebook un cliché qui, depuis, suscite la polémique. Au cœur de la rue du Gros-Horloge à Rouen (Seine-Maritime), la plus commerçante des rues piétonnes du centre-ville, des vêtements pour homme de la marque Celio invendus ont été jetés et, pour certains, lacérés. Et ce, en pleine vague de froid"Il y en a qui ont froid l'hiver (...) Au lieu de les déchirer, faites de petits paquets et marquez 'réservé aux SDF' ou faites des prix à un euro et vos clients iront les offrir à un SDF", s'insurge Jean-Philippe Phippen, sans-domicile fixe à Rouen (Seine-Maritime).

Prolifération d'injures sur les réseaux sociaux

Ce mardi matin, les vendeurs du magasin ont consigne de ne pas parler à la presse. Depuis le début de l'affaire, pas de représailles de la part des clients, même si lundi, lors de la réouverture, il y a eu quelques craintes : sur les réseaux sociaux, les injures vont bon train. De son côté, la direction centrale a communiqué sur son compte Twitter, indiquant qu'elle donnait régulièrement aux associations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne