Insécurité : un sentiment d'inquiétude en hausse

France 2

Selon un sondage récent, 58 % des Français se sentent de plus en plus en insécurité. Un sentiment que partage certains habitants d'Alençon (Orne).

Avec ses 25 000 habitants, son château du 12 ème siècle et son centre-ville plein de charme, Alençon (Orne) est l'un des départements où la délinquance est la plus faible en France selon le ministère de l'Intérieur. Pourtant, ici comme ailleurs, une partie de la population est inquiète. C'est le cas de cette jeune passante. "Je ne sors plus le soir quand il commence à faire nuit", affirme-t-elle. Il faut dire que la semaine dernière, un homme a menacé avec son couteau une femme qui refusait ses avances. Pourtant dans l'Orne, en un an, le nombre de victimes de coups et blessures a chuté de 14 %. Même si la délinquance baisse depuis un an, "on ne le ressent pas", poursuit la jeune femme.

Une présence renforcée de la police

Ce sentiment d'insécurité divise les Alençonnais. Une commerçante affirme ainsi qu'en 35 ans de vie dans la commune, elle n'a jamais eu de problèmes. "On voit beaucoup de jeunes qui passent, qui viennent des quartiers et des cités, mais si on les respecte, ils nous respectent aussi", confirme-t-elle. Toutefois, pour améliorer la sécurité dans la ville, le maire (PS) d'Alençon Joaquim Pueyo, souhaite que "la présence de la police soit plus forte sur le territoire", en plus du renforcement de la vidéo-protection.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne