Nicolas Sarkozy a effectué mercredi soir une visite surprise de plus de 3h en différents lieux de la Seine-Saint-Denis

La Courneuve : un des immeubles de la cité des \"4000\"
La Courneuve : un des immeubles de la cité des "4000" (AFP / PHOTO JACQUES DEMARTHON)

Le président de la République, qui était accompagné du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, a rencontré tour à tour des chauffeurs de bus, des policiers et discuté avec la population, notamment dans la Cité des 4.000 de La Courneuve où il avait créé la polémique en affirmant en 2005 sa volonté de nettoyer la cité au "Kärcher".

Le président de la République, qui était accompagné du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, a rencontré tour à tour des chauffeurs de bus, des policiers et discuté avec la population, notamment dans la Cité des 4.000 de La Courneuve où il avait créé la polémique en affirmant en 2005 sa volonté de nettoyer la cité au "Kärcher".

La visite présidentielle, qui n'avait pas été annoncée, s'est déroulée hors de la présence de la presse et des photographes. Elle a commencé vers 21h00 par un déplacement dans un dépôt de bus de Tremblay-en-France, qu'il avait déjà visité à la suite d'agressions de conducteurs de bus fin mars et début avril.

Il s'est ensuite rendu à la gare SNCF de Saint-Denis où il a rencontré des policiers et discuté avec la population aux abords de la gare.

Troisième étape, vers 22h45 à La Courneuve, au pied de la barre Balzac de la Cité des 4.000. Le chef de l'Etat a notamment discuté emploi et trafic de drogue avec des jeunes gens. Nicolas Sarkozy a terminé sa visite au commissariat de La Courneuve, où il s'est fait présenter un dispositif de lutte contre la drogue.

Le président de la République avait promis de retourner sur place, a-t-on rappelé à l'Elysée. Il voulait également voir le dispositif mis en place depuis l'installation en avril du préfet Christian Lambert. Ce dernier doit présenter ce jeudi un premier bilan de son action lors d'une conférence de presse.