VIDEO. Mort de Jean Lacouture, journaliste engagé et témoin du XXe siècle

FRANCE 2

Figure du journalisme, Jean Lacouture s'est éteint à l'âge de 94 ans. Il avait collaboré au "Nouvel observateur" avant de devenir grand reporter au "Monde".

C'était un homme de lettres et de voyages, un journaliste, un écrivain, un biographe. Jean Lacouture était tout cela. Une vie comme une aventure qui débute dans les années 1950. Le temps des grands reporters qui sillonnent le monde. Jean Lacouture travaille à Combat puis au journal Le Monde. C'est l'époque des guerres coloniales et des premiers engagements du journaliste.

"Je me suis trouvé être un compagnon de route des hommes de gauche. J'ai une sensibilité de gauche dans la mesure où j'ai plus de passions pour la justice que pour l'ordre", déclarait-il notamment en 1978.

Il est né en 1921 à Bordeaux. Adolescent, il est un lecteur féru de récits historiques, ce qui lui a peut-être donné le goût de ses grandes biographies : De Gaulle, Mitterand, Malraux, Blum, Mauriac. Des succès de librairie et une complicité avec ses héros du XXe siècle. "Je crois qu'avec Blum, même ne l'ayant jamais connu, je crois que je me suis fait un ami", expliquait Jean Lacouture.

Des faux pas

Le journaliste aura aussi ses faux pas, notamment sa défense des Khmers rouges au Cambodge. Quelques années plus tard, il retourne dans ce pays qu'il aimait tant et fait son mea culpa face à cette tragédie qu'il n'avait pas vu venir.

Sa curiosité, son élégance et son goût des mots ont fait de lui l'un des grands chroniqueurs de ce monde contemporain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne