Midi-Pyrénées : un prêtre prêt à s'envoyer en l'air pour sauver son abbaye

L\'abbaye de Marcilhac-sur-Célé (Lot), 4 août 2008.
L'abbaye de Marcilhac-sur-Célé (Lot), 4 août 2008. (SUDRES JEAN-DANIEL / HEMIS.FR / AFP)

Le père Guillaume Soury-Lavergne va sauter en parachute afin de récolter des fonds pour l'abbaye de Marcilhac-sur-Célé (Lot).

"Je flippe comme un rat." Lorsqu'il a lancé une collecte de fonds sur internet pour rénover l'abbaye de Marcilhac-sur-Célé (Lot), le père Guillaume Soury-Lavergne ne s'attendait sans doute pas à un tel défi. Le président du centre de parachutisme de Cahors (Lot) a accepté que son association contribue à la collecte, mais à une condition. "On aimerait que tu nous rejoignes dans le ciel, et je te lance un défi : venir avec nous et faire un saut", lui demande affectueusement Gilles Esgrime dans une vidéo postée sur Facebook.

Le président du centre de parachutisme de Cahors lance un défi au Père Guillaume pour sauver l' Abbaye de Marcilhac-sur-Célé !

Posted by Cahors Skydive on Thursday, 28 May 2015

 

Le prêtre lui a répondu quelques jours plus tard. "Je suis un peu coincé, (…) il va falloir que je réponde à ce défi, explique Guillaume Soury-Lavergne. Mais il y a quelque chose de plus grand que ma peur, c'est mon envie de voir l'abbaye de Marcilhac restaurée." Mais l'homme d'église ne veut pas sauter à n'importe quel prix : il s'élancera dans le vide si la somme récoltée sur Credofunding atteint 25 000 euros. "A vous de faire sauter l'abbé", conclut-il.

La réponse du Père Guillaume au défi lancé par les parachutistes de Cahors Skydive !

Posted by Abbaye de Marcilhac-sur-Célé on Friday, 29 May 2015

A l'heure où nous écrivons ces lignes, Guillaume Soury-Lavergne n'est pas encore dans l'avion : le compteur affiche 13 213 euros. 

Vous êtes à nouveau en ligne