Michel Tournier, la disparition d'une figure de la littérature française

FRANCE 3

L'auteur qui signa notamment "Le Roi des Aulnes" ou encore "Vendredi ou la vie sauvage" est décédé lundi à l'âge de 91 ans. Il laisse une oeuvre populaire et conséquente.

Michel Tournier s'est éteint hier, lundi 18 janvier, à l'âge de 91 ans. Aujourd'hui, il n'est pas facile de trouver ses ouvrages dans les libraires, dévalisées à l'annonce de sa disparition. Comme si les mordus de livres avaient besoin de découvrir ou de se replonger dans l'univers du romancier. "C'était une belle écriture, une belle plume", confie une lectrice à France 3.

C'est chez lui, à Choisel (Yvelines) dans un ancien presbytère devenu son refuge que Michel Tournier a écrit ses plus belles oeuvres : "Vendredi ou les limbes du Pacifique", Grand Prix de l'Académie française, ou encore "Le Roi des Aulnes", prix Goncourt 1970.

"Un artisan qui fabrique des livres"

"Je ne crois pas que je fasse partie des intellectuels, et encore moins des intellectuels parisiens. Mais je me considère comme un artisan qui fabrique des livres d'une façon consciencieuse en espérant que ceux qui les liront y trouveront le plus de joie possible", déclarait l'écrivain.

La réécriture de son premier roman pour les enfants, "Vendredi ou la vie sauvage", est devenue un classique étudié à l'école. Michel Tournier laisse une oeuvre populaire et exigeante qui va émouvoir encore beaucoup de générations de lecteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne